"Le teaser nouveau

* 2019 *

est arrivé"

Le flyer de l’événement

avec la programmation :

MUSICALIUM FESTIVAL 2019

3ème EDITION

 

Le vendredi 31 mai :

MONKEY BUSINESS en 1ère partie de soirée, à 20h30

MISS AMERICA BAND, à 22H00

 

Le samedi 01 juin :

LEMON FLY en 1ère partie, à 20h00

MANU LANVIN en 2ème partie, à 22h00

 

Le dimanche 02 juin :

BROC'N ROLL en journée

concert gratuit en fin d'après midi avec

KODEINE

MISS AMERICA BAND :

La première image que l’on peut se faire en entendant « Miss America » est loin de la blonde siliconée défilant sur un podium en bikini aux couleurs de l’American flag !

Non là on est dans le Rock ! L’énergie, la puissance et le show ….

Flirtant avec la pop, le blues et même la country, inutile d’essayer de coller une étiquette sur Miss America !

 

MISS AMERICA est unique !

 

Biberonnés au stadium rock, ces rockers 2.0 en ont capté l’essence : des refrains imparables et une énergie brute ressentie jusqu’aux derniers rangs.Pratiquant la parité (2 gars, 2 filles) et portés par une voix bourbon-jack à faire pâlir les amateurs de soul, le gang démontre à chaque concert la qualité de l'acier dans lequel a été forgé leur système nerveux. Jouant d’une image ambigüe tel un spoutnik planté au sommet de la Trump Tower, ce groupe n’a pas fini de vous surprendre !

 

6 fois en ouverture desInsus, au Festival de Nîmes et à Montpellier, Nice, Grenoble et Lyon (soit + de 70.000 personnes),en première partie deJohnny Hallydaydevant 12000 personnes à Fréjus, en passant par Satriani, Simple Mindset quelques autres Monsters of Rock, beaucoup ont invité les MISS AMERICA à partager l’affiche, reconnaissant dans ces brûleurs de scènes, sinon l’avenir du rock, du moins un présent à offrir en pâture aux légions affamées de bonnes vibrations.

Révélation RTL parmi plus de 400 candidats.

 

2019 va être une année particulière ! Après avoir écoulé pas moins de 10 000 EPs,

 

MISS AMERICA va sortir son 1er album.

 

Cet album est soutenu par Marc Lumbroso(JJ Goldman, Raphaël, Christine & the Queens) et Fabrice Nataf( Etienne Daho, Kimberose...) et sera réalisé par Philippe Almosnino (Johnny Hallyday, Les Wampas, Benjamin Biolay...)

 

Bref, on n’a pas fini d’entendre parler d’eux !

 

Sextasy : https://www.youtube.com/watch?v=w2myspJ0VH0

Live at the Blue Star:  https://www.youtube.com/watch?v=Jqbo-EpnXek

One Minute before Glory : https://www.youtube.com/watch?v=f4md9g6a8pU

 

 

Tommy : Lead voc / Guitar

Dimitri : Guitar

Laezza : Drums

Ann-So : Bass

 

LEMON FLY :

 

Lemonfly est un groupe de rock celtique. Originaire de Dijon en Bourgogne, la formation a été formée un soir d’automne 2009, sur quelques notes d’accordéon, de flûte et de piano …

Aujourd’hui composé d’instruments aussi bien rock (batterie, basse, guitare) que traditionnels (accordéon diatonique, violon, cornemuse), le groupe se produit aux 4 coins du pays (et même plus…!) chaque année, afin de faire découvrir au public son univers rock festif  et ce à travers des compositions et des reprises d’airs et de chansons traditionnelles celtes (remises au goût du jour!).

Lemonfly compte aujourd’hui 4 albums studios (Celtic Owl en 2011, Phare Away en 2012, Menhirland en 2015, et Rock’nOwl en 2018), et 1 DVD LIVE (Live At Menhirland en 2016).

En 2018, Lemonfly quitte son île de Menhirland, afin de présenter au public un nouveau spectacle, mais toujours fidèles aux valeurs du groupe.

https://www.youtube.com/watch?v=-NY1n6zCtTw

https://www.youtube.com/channel/UC4W-5gXSNyoV9ZiD9Oj2oCw

https://www.youtube.com/watch?v=Hbw7yUHQmWg

 

 

Violon : LOR

Basse/chant : PEPITO

Guitare : LLYOD

Batterie : POPEYE

Accordéon diatonique/cornemuse/chant : MAYA EL PIRATA

MANU LANVIN and THE DEVIL BLUES

 

Après trois premiers albums sortis entre 2000-2006 dans lesquels il mettait surtout l’accent sur la chanson Rock, Manu Lanvin a finalement trouvé sa voie la plus naturelle avec le Devil Blues, un power trio qui lui colle parfaitement à la peau.

Cent vingt dates de concerts en 2013 avec des scènes prestigieuses en Europe comme aux Etats-Unis (L’Olympia, L’Apollo Theater, le Montreux Jazz Festival,…), une invitation conjointe de Claude Nobs et de Quincy Jones à venir se produire à New York lors des galas de la Jazz Foundation of America, une sélection pour représenter la France à Memphis lors de l’International Blues Challenge (IBC) en 2014 et finalement le Prix Cognac Blues Passions obtenu en juillet 2015. Dans cette tournée infernale, le Devil Blues trouvera le temps de produire en 2014 le génial « SON(S) OF THE BLUES » qui conserve en lui une grande partie de l’héritage musical du Sud des États-Unis et de la Highway 61.

Le 13 novembre 2015, Paris et en particulier le Bataclan subissent une attaque terroriste sans précédent. La jeunesse, la liberté et le monde du spectacle sont visés, le monde entier est bouleversé. « Si les Dieux sont ici pour tuer, alors je préfère être le Diable car le mien ne tue pas, le mien prône la paix et l’Amour par la musique, le Blues et le Rock ’n’ Roll » se dit Manu qui se fait tatouer le diable dans le dos. Une image forte immortalisée par le photographe Eric Martin qui deviendra le visuel de la pochette de l’album BLUES, BOOZE AND ROCK ’N’ ROLL sorti en 2016.

« BLUES, BOOZE AND ROCK ’N’ ROLL » est sans aucun doute l’album de la maturité pour Manu et lui vaudra l’éloge de la presse musicale et la reconnaissance des professionnels; l’album est sélectionné comme l’un des « Meilleurs album de l’année » par Le Parisien, son spectacle est retenu comme l’une des meilleures performances de l’année par le magazine Rock & Folk, et Manu est nominé comme « Meilleur interprète masculin » aux Globes de Cristal 2017. Un Bluesman apparait enfin au milieu des grand noms de la scène musicale française.

Acclamé par un public de plus en plus nombreux aux concerts du « Diable » et salué par ses pairs, comme Paul Personne qui le rejoint régulièrement sur scène ou comme Johnny Hallyday qui l’a invité à assurer ses premières parties, Manu endosse parfaitement le costume du Bluesman désabusé qui chante les coups bas de la vie tout en restant un rocker optimiste qui prône la musique du diable pour un monde meilleur. 

Pendant la tournée 2017, Manu et son équipe font une halte de trois jours au 4A Sound Factory, un studio d’enregistrement situé tout près du casino de Forges Les Eaux afin d’y enregistrer quelques reprises. Ces 3 jours se transformeront très vite en 13 jours de studio, durant lesquels Manu, entouré de ses musiciens préférés, Jimi Montout (à la batterie), Nicolas Belanger (à la basse), Diabolo (à l’harmonica), Mike Latrell (aux claviers) et Jérémy Lacoste (à la guitare slide), se lance dans l’enregistrement d’un nouvel album complet composé de quelques classiques de blues revisités mais aussi de chansons originales, le tout enregistré en live dans ce superbe studio d’enregistrement aux équipements vintage.

Le résultat donne «GRAND CASINO» un pur album de Blues ‘n’ Roll où l’on découvre et savoure également quelques duos avec des amis prestigieux tels que TAJ MAHAL, BEVERLY JO SCOTT, JOHNNY GALLAGHER et POPA CHUBBY qui ont répondu présent à l’appel du Diable.

http://www.manulanvin.com/videos/

https://www.youtube.com/watch?v=thC6t2sejxI

 

chant/guitare : Manu Lanvin

Batterie : Jimi Montout

Basse : Nicolas Belanger

© 2018 by  musicaliumclub created with Wix.com